Partager

Formation continue

Kalara produit des œuvres audiovisuelles qui décryptent les clés culturelles

Selon Marie Laget, créatrice de la société de production audiovisuelle Kalara, et diplômée du master en 2010, « le management interculturel ne cherche pas à faire cohabiter deux modèles de management différents, mais il essaie d’ouvrir les individus à la raison de l’Autre pour construire un nouveau modèle adapté à une relation et une coopération de long terme ».
C’est après une longue carrière de directeur de communication de grandes entreprises internationales, que la préparation du master de Management interculturel provoque chez elle le déclic. Elle se rend compte que dans toutes les opérations de fusion-acquisition vécues, la dimension interculturelle est souvent traitée avec une grande légèreté et reléguée loin derrière les priorités financières, juridiques et commerciales. « Avec le recul, je pense que beaucoup d’erreurs auraient pu être évitées et beaucoup de choses auraient pu mieux se passer si nous avions pris la peine de nous ouvrir systématiquement et avec méthode à la raison de ceux avec lesquels nous voulions développer un projet. »
D’où son idée de transmettre ce qu’elle a appris, à un public le plus large possible, en utilisant un média innovant : le web-documentaire et plus précisément le « dook », un documentaire interactif  qui se rapproche du livre animé. C’est ainsi qu’est née Kalara, une société de production d’œuvres audiovisuelles dédiées au décryptage des clefs culturelles.
Son premier dook, intitulé « Plongée au coeur de la Chine », est diffusé sur le site de Kalara : www.kalara.fr

A lire également :

Retour à la page précédente >>